L’Andalousie est la région espagnole qui compte le plus grand nombre d’espaces naturels protégés. A proximité de ces parcs naturels emblématiques, 5 Paradors de Tourisme. Or, il n’y a rien de comparable à l’attente d’arriver dans l’un des Paradors de la chaîne espagnole.

Cazorla, Antequera, Mazagon, Arcos de la Frontera et Mojacar sont cinq localités emblématiques d’Andalousie. Elles ont deux points en commun : ces 5 villes, situées respectivement dans les provinces de Jaen, Malaga, Huelva, Cadix et Almeria, possèdent un Parador de Tourisme. Et les cinq font partie, ou se trouvent à proximité d’un précieux espace naturel protégé.

 

Parador de Cazorla

cazorla-parador-andalousie-hotel

Parador de Cazorla

Le Parador de Cazorla se trouve dans le Parc Naturel des Sierras de Cazorla, Segura et de Las Villas, poumon vert d’Espagne,  territoire boisé de plus de 200 000 hectares. C’est un lieu mythique, extrême, où tout est grand. Le rio Guadalquivir, le plus grand fleuve d’Andalousie, naît dans ses montagnes ;  jusqu’au 18e siècle, le territoire était considéré comme province maritime, en raison de ses réserves forestières, utilisées dans la construction navale. Le Parador se trouve sur une butte, au pied des crêtes calcaires qui séparent la commune de Cazorla du cœur de sa sierra. Un sentier part de l’hôtel en direction du village blanc, traversant les montagnes.

 

Les Paradors d’Arcos et de Mojacar

arcos-frontera-parador-andalousie-hotel

Parador d’Arcos de la Frontera

Arcos de la Frontera est l’exemple de village blanc le mieux conservé. C’est de plus le point de départ de la route du même nom, et la porte d’entrée au Parc Natruel de la Sierra de Grazalema, l’espace d’Espagne où il pleut le plus. Son Parador veille sur les méandres du Guadalete,  serpentant à la recherche de l’océan, plus au sud. La vieille résidence du maire de la ville, avec ses patios andalous du 18e siècle, offre au voyageur un havre de paix  ; cela lui permet de prendre des forces avant de s’attaquer aux sentiers de randonnée de la province de Cadix.

A l’autre bout de l’Andalousie, la Méditerranée inonde son Parador de lumière à même la plage. Au sud, le parc Naturel du Cap de Gata, l’espace protégé le plus énigmatique d’Andalousie et d’Espagne. C’est une terre semi-désertique, steppique, évoquant plus volontiers les latitudes nord-africaines que l’Andalousie verte et sereine. Le Parador est face à la mer, mais le village est à 5 km de la plage. Mojacar fut construite alors que la mer devenait un danger pour la péninsule. Aujourd’hui, rien à craindre de la proximité avec la Méditerranée. Sinon, les hôtes du Parador et leur sommeil réparateur en sauraient quelque chose.

 

A Antequera et Mazagon

mazagon-parador-andalousie-hotel

Parador de Mazagon

Antequera, dans la province de Malaga, est à la fois ville baroque, et rareté géologique. Son Parador fut, et est encore aujourd’hui, une pension pour voyageurs adeptes d’art et de randonnée. A l’extérieur d’Antequera, il se situe dans une plaine d’où l’on observe facilement le Rocher des Amoureux, et le hameau blanc, couronné par l’Alcazaba et par un ensemble de montagnes renfermant, plus au sud, le secret le mieux gardé des terres de Malaga. Il s’agit du Torcal,  espace protégé aux formations rocheuses excentriques. C’est un Monument Naturel, un parage pierreux et fantasmatique, dans lequel s’abritent depuis des siècles des chimères, des contes et des envoûtements.

A l’inverse d’Antequera, qui est située à la croisée des routes entre Malaga, Grenade et Séville, Mazagon occupe l’un des extrêmes de l’Andalousie. C’est une porte d’entrée au Parc National de Doñana. Son Parador fait face aux vagues de l’Atlantique, depuis le promontoire d’une dune fossile, recouverte d’un bois de pins parfumés. Ses miradors scrutent l’horizon. C’est de ces lieux que les moines de La Rabida virent se perdre au loin les caravelles de Colomb, un jour de printemps 1492. Doñana, le parc national des marais, ses sous-bois et les dernières plages vierges d’Espagne, ouvrent leurs portes à quelques 10 kilomètres d’un Parador écologique, vert et parfumé d’herbe fraîche toute l’année.

Voir aussi: escapades en Paradors andalous