Les villages andalous du Parc Naturel du Cap de Gata demeure méconnus du grand public, et c’est une aubaine pour le voyageur en quête d’authenticité! A l’écart des sentiers battus, le Cap de Gata arbore une architecture tout à fait typique, et un mode de vie propre – en raison de son climat particulier – qui vaut bien le détour… et pourquoi pas une semaine de détente le temps de découvrir et visiter ses petites perles?

Agua Amarga

Agua Amargua

Agua Amargua

Traduit de l’espagnol, Agua Amarga signifie littéralement Eau amère. Ce nom date de l’époque où les trains transportaient le minerai extrait des mines de la Sierra Alhamilla et où les substances utilisées dans le processus d’extraction dénaturaient l’eau des puits de la ville. Aujourd’hui, Agua Amarga est l’un des centres attractifs pour les visiteurs du parc naturel Cabo de Gata. C’est une charmante petite ville côtière, plutôt chère en comparaison des autres villes et villages du parc. On y trouve une plage assez chère, un certain nombre de très bon restaurants et des hôtels.

Cabo de Gata

La bande de plage connue sous le nom de Playa de San Miguel, et la route adjacente, s’étirent du petit village de Cabo de Gata jusqu’à la La Fabriquilla, avant de gravir une petite passe montagneuse vers l’Arrecife de las Sirenas et ses plages à couper le souffle. Cette bande côtière est souvent appelée Cabo de Gata, bien elle comprenne plusieurs villages plus petits comme Almadraba de Monteleva et La Fabriquilla. Il y a de nombreux endroits pour manger, boire un verre ou dormir le long de cette plage. À Almadraba de Monteleva, les salines sont encore opérationnelles et certaines des maisons de fortune usées par le sel, qui appartenaient aux travailleurs, sont encore occupées. En face d’elles se trouve la mystérieuse église de San Miguel.

Derrière se trouvent les lagons connus sous le nom de Las Salinas de Cabo de Gata, mentionnées précédemment. Cabo de Gata possède également une tradition de pêche qui perdure de nos jours, et de nombreux bateaux de pêcheurs jonchent la plage de San Miguel, vestiges d’une ancienne époque. Du fait de leur intérêt ethnologique, ils ont été laissés sur place, comme un musée vivant.

Carboneras

Carboneras

Carboneras

La ville de Carboneras se situe près de la frontière est du parc naturel de Cabo de Gata. C’est une bourgade d’assez grande taille, construite principalement en béton. L’atmosphère y est conviviale et la vie nocturne développée tout au long de l’année comme dans toute ville côtière d’importance. Le centre-ville dispose de belles plages, mais la plus charmante est la Playa de los Muertos (Plage des morts) qui est un peu à l’extérieur de la ville, en direction d’Agua Amarga. La Playa de los Muertos aurait été élue l’une des plus belles plages d’Espagne ! Carboneras est aussi connue pour ses concerts grâce au Teatro de Musica et aux nombreux autres lieux qui accueillent des artistes toute l’année.

Las Negras

Las Negras est un peu différent des autres villages du parc naturel Cabo de Gata. C’est un village côtier à la fois calme et vivant situé à l’ouest d’Agua Amarga à l’extrémité est du Parc Naturel. Las Negras possède quelques bâtiments assez étranges des années 70 et s’est développé dans un style plus moderne que les autres villages. Malgré sa taille, la vie nocturne y est active et l’on peut facilement trouver un endroit où manger et aller à un concert. C’est l’endroit rêvé pour ceux qui ont un petit côté bohème, et qui pourront s’asseoir sur la jolie petite plage pour voir passer les gens. Un sentier de marche part de Las Negras en direction de Cala de San Pedro, moyennant un trajet de 40 minutes à une heure, ou bien un tour de bateau.

Los Albaricoques

Tout cinéphile reconnaîtra Los Albaricoques comme le village d’Agua Caliente des films de Sergio Leone. La scène finale du film Pour quelques dollars de plus a lieu dans le centre de Los Albaricoques. L’économie du village repose principalement sur les cultures qui entourent la ville, en particulier les tomates parmi les meilleures d’Espagne, comme la « Raff ». On ne trouve qu’un seul magasin et deux bars à Los Albaricoques. L’un d’eux, la Hosta Alba, est un lieu de pèlerinage pour amateurs de cinéma et un hommage à l’histoire cinématographique du village. Non loin, on trouve le tristement célèbre Cortijo Del Fraile, toile de fond de l’oeuvre phare de Federico Garcia Lorca, Les noces de sang qui raconte l’histoire d’un crime passionnel qui a eu lieu dans les environs.

Níjar

Nijar

Nijar

Nijar a été décrite comme l’une des villes les plus pittoresques d’Espagne et elle est célébré pour ses magnifiques poteries et tapisseries artisanales. Située dans les terres et à la frontière nord du parc naturel, c’est un lieu qu’il faut absolument visiter, et où doit passer tout voyageur qui se respecte. La visite est d’autant plus agréable que les nombreux bars et restaurants aux tarifs intéressants vous permettent de goûter aux spécialités locales. On trouve également des auberges et des hôtels abordables dans et autour de la ville. Cela vaut le coup de visiter Nijar pendant les processions de la Semaine Sainte. Dans les villes plus grandes d’Espagne, ces processions sont plus fastueuses, allant jusqu’à utiliser des animatroniques complexes. Dans les plus petites villes, comme Nijar, elles sont restées plus authentiques.

Rodalquilar

La ville paisible de Rodalquilar se trouve au milieu du parc national de Cabo de Gata, où elle représente un havre de paix pour la communauté artistique. De nombreuses galeries indépendantes et uniques exposent aussi bien des peintures que des photographies, des poteries et des céramiques. Rodalquilar est une ville très calme où l’on peut trouver de beaux restaurants et des plages à couper le souffle, bien éloignées de son passé antique où elle était connue dans la province d’Almeria pour ses mines d’or ! Il manquera quelque chose à votre voyage dans le parc naturel si vous n’êtes pas allé visiter les mines d’or et le village de mineurs abandonné. Une des plages les plus incontournables , vers Rodalquilar, est la Playa el Playazo. Comme dans de nombreuses autres plages au milieu et à la pointe ouest du parc, la mer est cristalline, parfaite pour le tuba ou la plongée.

San José

San José

San José

San José est un joli port de pêche au milieu du parc naturel. Ces dernières années, le nombre de visiteurs va croissant, la ville étant facilement accessible depuis l’aéroport d’Almeria et l’autoroute A7. San José, comme le reste du parc naturel de Cabo de Gata, est magnifique quelle que soit la période de l’année, mais connaît un surcroît de visites au printemps et en été. Bien que San José dispose de quelques plages agréables, les plus pittoresques se trouvent un peu en dehors de la ville, à distance de marche, comme la Playa de los Genoveses, la Playa de Mónsul et la Cala de la Media Luna, qui comptent parmi les plus belles du parc. Il y a plusieurs bons restaurants et d’excellents bars à tapas à San José. L’office de tourisme, géré localement, est une référence en ce qui concerne les activités dans le parc naturel Cabo de Gata. Il est aussi facile d’y séjourner, bien que les prix aient tendance à monter en été et que certains hôtels affichent vite complet. Tout comme à Las Negras, les plus bohèmes se retrouveront à San José pour profiter de l’atmosphère méditerranéenne typique.

Plus loin dans le Cap de Gata

De nombreuses autres villes et villages du parc naturel Cabo de Gata sont à mentionner, avec leurs propres charmes et leurs particularités historiques et etnologiques. On peut penser à Campohermoso, Fernán Pérez, Isleta del Moro, Los Escullos, Pozo de los Frailes ou encore San Isidro. Sur le littoral, Isleta del Moro and Los Escullos disposent de belles petites plages. Un réseau de chemins pédestres (senderos) relie toutes les villes du littoral.

Nos voyages à proximité de ces villages :