La ville de Ronda en Andalousie

Ronda se trouve dans la province de Malaga. Cette ville est souvent sur ​​l’itinéraire de visite de l’Andalousie, avec Grenade, Séville, et Cordoue, à l’image du circuit autotour des Perles de l’Andalousie. Elle est bâtie sur un site remarquable, une plate-forme entaillée par les gorges du Guadalevín, le Tajo (en français, l’entaille, la faille). Si vous regardez attentivement, vous  pouvez voir trois ponts enjamber la rivière : le Pont Neuf, le Vieux Pont, et le plus petit des trois, le Pont Romain.

Le Parador de Ronda se trouve tout au bord de l’impressionnant Pont Neuf. Cet hôtel de luxe dispose d’un emplacement de choix au centre de Ronda.

Le Pont Neuf (Puente Nuevo) relie les deux quartiers de la ville. Les arènes se trouvent en vieille ville, district le plus récent de Ronda. L’édifice vaut le détour, même si vous n’êtes pas adepte  de la tauromachie. Construites en 1785, ces arènes font partie des plus anciennes d’Espagne. Au Musée Taurin sont exposés les harnachements utilisés par la Maison Royale. D’autres salles présentent d’anciennes armes à feu, et des  objets ayant trait à la tauromachie. La sculpture d’un taureau est à l’entrée des arènes ; face à cette sculpture, au centre de Ronda, se trouve l’ office de tourisme.

On dit que la construction de l’intérieur de l’arène rappelle aux visiteurs le Palais de Charles Quint, à l’Alhambra de Grenade. La visite comprend celle des gradins, de l’arène elle-même, de l’enclos, et même de l’entraînement.

Après la visite des arènes, du parc Alameda, et des jardins avoisinants, on peut traverser le pont en admirant le paysage. Cela conduit au plus vieux quartier de Ronda. En suivant la rue principale, on arrive bientôt sur une jolie place bordée de nombreuses maisons typiques, la  Plaza Duquesa de Parcent. Un bâtiment militaire, la mairie , une place intérieure ombragée avec une fontaine, et deux églises, complètent l’ensemble.

Le Minaret est également remarquable. Le Minaret de San Sebastian dominait les Mosquées de Ronda. La plus grande partie de la tour date du 14ème siècle .

La principale rue commerçante de Ronda est Espinel . Elle est bourrée de boutiques, et de fringants autochtones s’y pressent.  La rue mène  droit aux arènes et au centre historique.

On trouve une délicieuse pâtisserie appelée Daver (elle a une succursale Calle Virgen de la Remedios, et une boutique en ligne). Elle existe depuis 1942, et est très appréciée des habitants.

Une journée à Ronda est à recommander aux jeunes, comme au moins jeunes, pour une étape culture mais également nature.