La partie du littoral andalou située entre l’embouchure du Guadiana et celle du  Guadalquivir a reçu pour sa luminosité le nom de Costa de la Luz (la Côte de la Lumière). Sur 150 km on peut découvrir une quinzaine de belles plages aux noms aussi suggestifs que Isla Cristina, Isla Canela, La Antilla, El Rompido, Punta Umbría, Mazagón ou Matalascañas.

Chevaux en libertés dans les marais entourant le village de "El Rocio"

Chevaux en libertés dans les marécages entourant le village de « El Rocio »

La province de Huelva possède, en outre, la réserve écologique la plus importante d’Europe, le “Coto” de Doñana. Il s’agit d’un habitat naturel à l’état pur, classé Parc National, Réserve de la Biosphère et inscrit au Patrimoine de l’Humanité. Les environs de cette contrée ont reçu aussi le titre de Parc naturel. Le “Coto”, qui renferme un extraordinaire trésor de flore et de faune, est situé principalement dans la province de Huelva, bien qu’il occupe aussi une importante frange du territoire de celle de Séville.

La marisma (les marais), qui représente près de la moitié des 50.720 ha de la réserve, est le domaine privilégié de dizaines d’espèces aquatiques dont quelques-unes sont en voie de disparition. Les dunes mobiles, les plages vierges de sable fin et blanc, les pinèdes et la zone connue comme “la vera”, territoire de transition entre deux écosystèmes, composent les autres parties de ce singulier ensemble naturel.

 plage-sauvage-naturel-parc-donana-huelva-andalousie-nature

De vieilles chroniques assurent que c’est ici que s’établit le mythique royaume de Tartessos, mais rien ne le prouve. Dans ce territoire humide ne subsistent guère que quelques vestiges romains et des tours de guet du XVIe s. qui servaient de signal aux bateaux qui entraient par l’embouchure du Guadalquivir.

Doñana, qui a appartenu pendant des siècles aux duchés de Medina Sidonia et d’Alba, exerce une véritable attraction sur tous ceux qui s’intéressent à la faune. Cerfs, daims et sangliers habitent en toute liberté cet espace protégé. Pour le lynx ibérique, un félin en voie d’extinction, Doñana est le dernier refuge.

Le principal centre d’accueil de visiteurs est installé à El Acebuche, à mi-chemin entre le village côtier de Matalascañas et le hameau d’El Rocío. On peut y faire la réservation de places pour visiter l’intérieur du parc. Les quatre autres centres d’information se trouvent à la périphérie.

Du centre de Bajo de Guía, à Sanlúcar de Barrameda, on pénètre à Doñana par la voie fluviale à bord d’un bateau qui fait la navette entre les deux rives du fleuve. Le centre de Las Rocinas, dans le petit village d’El Rocío, possède un sentier piétonnier qui traverse le Charco de la Boca, un ruisseau avec quatre observatoires ornithologiques.

Découvrez le parc de Doñana et sa faune au cours de notre voyage intitulé : Observation animale sur la Costa de la Luz